LES GORGES DU VERDON


 

Point de départ : Restaurant les Cavaliers à Aiguines ( 823 mètres)
Point d’arrivée : Chemin du Baou Béni
Dénivelé : 1213 mètres
Distance : 10 kilomètres
Niveau : Difficile
Dangerosité : Élevée

  • Randonnée ayant une particularité . Etant native de la jolie région varoise, ce fut une première et quel dommage d’avoir attendu si longtemps pour découvrir les Gorges à pieds.

  • Nous voilà en chemin, déterminés à parcourir le sentier de l’Imbut, classée comme étant l’une des plus belles randonnées des Gorges du Verdon mais notée particulièrement difficile par sa technicité.

  • Tout commence par une longue descente en lacet qui nous oblige à être vigilants par le façonnage des pierres sur lesquelles nous posons nos appuis.
    Arrivés à son terme, poursuivant notre chemin sur la plage de galets laissant sur notre droite une imposante passerelle métallique dite “Passerelle de l’Estellié”. Longeons la falaise.
    Après un petit passage dans les bois, se présente à nous un chemin plutôt escarpé s’élevant à environ 50 mètres au dessus de l’eau. Nous ne sommes pas au bout de nos peines.

  • La couleur de l’eau est somptueuse, ressentons l’envie de s’y baigner . Toutefois, les plaques commémoratives présentent sur le sentier nous en dissuadent facilement.
    Arrivons au passage de “Styx” ou dit autrement “fleuve menant aux enfers” se dresse un petit canyon.

  • Poursuivons sur le passage du “Maugué” ou “mauvais gué” qui se trouve être délicat , par des passages très étroits. Nous nous trouvons à 20 mètres au dessus de l’eau, les mains accrochées au seul câble présent installé dans la roche.
    Le sentier se poursuit à nouveau dans les bois. Arrivons au croisement avec le sentier Vidal , la tentation est trop grande nous décidons de continuer sur le chemin de l’Imbut afin d’ apercevoir le “Baou Béni” décrit comme étant le paradis, mais en vain. D’ énormes blocs de roche comportant de nombreux pièges (type crevasse) nous obligent à rebrousser chemin.

  • Décidons d’effectuer le retour par le même sentier. Sachant qu’il existe également un retour permettant de former une boucle. Il s’agit du chemin Vidal. Toutefois, celui-ci remonte directement vers la route nationale, et obstrue la vue sur les Gorges du Verdon, d’où notre choix.

Si vous avez quelconques interrogations concernant cette randonnée ou la région, n’hésitez pas à m’en faire part. Je vous répondrai avec le plus grand plaisir.

Alexandra.